presse - vidéos - reportages

reportage TV

Ty Télé - émission Ty Time le 10 septembre 2012

Ty Time reçu à La Roche-Bernard dans la cadre des journées des Amis du musée de la Vilaine maritime. En compagnie de Bruno Noguès, président de l'association des amis du musée ; Loïc Moreau, canonnier du musée ; Laurie Le Trionnaire, directrice de l'office de tourisme Arc Sud Bretagne ; Léon Philibien, photographe ; Yves BOURBOULON ; Vice-président du Bagad de Theix ; Anne-Françoise Le Net, chef de choeur Résonances ; Grégoire Dupuis, photographe. 

 

 

http://www.tytele.fr/?mode=numEmission&id=30137


Les vidéos relatives au Musée de la Vilaine Maritime

Vidéo réalisée par Tourisme Arc Sud Bretagne en juillet 2015

Bande annonce bal 1914

Souvenir du bal 1914

Nuit au musée de la Vilaine Maritime

le 17 mai 2014


La grande guerre s'expose au musée de la Vilaine maritime -                    Le Télégramme (1 août 2014)


article paru dans le magazine "bretons"

Article paru dans le magazine "Bretons"

numéro spécial "Au fil de la Vilaine"



Presse

2017

Les Jeudis au Musée de la Vilaine commencent

Les Jeudis au Musée proposent une visite guidée introductive. | 

Le musée de la Vilaine maritime est installé dans le Château des Basses-fosses, hôtel particulier des XVIe et XVIIe siècles, construit à flanc de rocher par un riche dirigeant.

Le public peut y découvrir des collections riches de plus de 2 000 objets qui sont autant d'images des patrimoines maritime et rural des rives de la Vilaine. Pêche, cabotage, construction de La Couronne, histoire des ponts successifs qui enjambe la Vilaine, costumes traditionnels sont autant de thèmes abordés.

 

Programme des animations estivales

Les jeudis au Musée proposent une visite guidée introductive. Tous les jeudis, à 15 h 30, du 20 juillet au 31 août. Durée : 45 minutes.

La structure propose également deux conférences pendant l'été :

Vendredi 11 août, à 19 h, présentation du patrimoine religieux d'Arc sud Bretagne, par Jacques Hazo, animateur patrimoine. Durée : 1 h 30. Gratuit.

Vendredi 18 août, à 19 h, les États de Bretagne durant la Ligue au XVIIe siècle par Loranne Durand, de l'université de Nantes.

 

Jeudi 20 juillet, premier jeudi au Musée. De 10 h 30 à 12 h 30 et de 14 h 30 à 18 h 30. Tarifs : 1,60 € enfant, 3 € adulte. Tél. 02 99 90 67 68.

 

Source Ouest France : http://www.ouest-france.fr/bretagne/la-roche-bernard-56130/les-jeudis-au-musee-de-la-vilaine-commencent-5147244


Des étudiants recrutés pour animer le musée cet été

À l'aube de la saison estivale, le musée de la Vilaine maritime ouvre ce jeudi au public. Deux jeunes animateurs ont été recrutés pour l'occasion pour gérer le musée, installé dans le château des Basses Fosses, propriété de la commune, hôtel particulier des XVIe siècle et XVIIe siècles, construit à flanc de rocher.

Il s'agit de deux jeunes étudiants de la région, l'un est de Marzan et l'autre réside à Nivillac. Léo Le Piniec, 19 ans, est en première année en arts plastiques à Rennes 2, et Mathieu Péan est étudiant en histoire à la faculté de Nantes. C'est la première fois que Léo occupe ce job d'été : « Durant près de trois mois, je vais fréquenter un endroit en lien avec mes études. C'est une leçon pratique que je vais pouvoir appréhender, cela sera enrichissant et apportera un plus dans mon cursus universitaire. »

Visites et conférences

Le visiteur pourra découvrir des collections riches de plus de 2 000 objets qui sont autant d'images du patrimoine, aussi bien maritime que rural, des rives de la Vilaine. Le musée, c'est aussi une bâtisse remarquable avec ses cinq niveaux, dont la roche est apparente au sous-sol et qui donne son nom à la cité.

 

Certaines animations seront régulières et d'autres plus ponctuelles. Chaque jeudi à 15 h 30, du 20 juillet au 10 août, une visite guidée introductive au musée sera effective (30 minutes ; 3 € par adulte et 1,60 € par enfant). Deux conférences sont prévues : l'une le vendredi 11 août à 19 h, sur la présentation du patrimoine religieux d'Arc Sud Bretagne (édifices et saints) avec Jacques Hazo, animateur patrimoine ; l'autre le vendredi 18 août, à 19 h, avec Loranne Durand de l'Université de Nantes sur les États de Bretagne durant la Ligue au XVIe siècle (ces deux conférences sont gratuites et durent 1 h 30).

Source Ouest France : http://www.ouest-france.fr/bretagne/la-roche-bernard-56130/des-etudiants-recrutes-pour-animer-le-musee-cet-ete-5068329


Les 20 ans du Patrimoine de Pays fêtés samedi

« Les Journées du patrimoine de Pays valorisent le patrimoine non-classé et apportent un regard différent sur ce patrimoine tant bâti, qu'historique ou culturel. À l'occasion des 20 ans de ces journées, fêtons ensemble le Patrimoine rural », aime à rappeler Jacques Hazo, animateur patrimoine de Tourisme Arc Sud Bretagne.

Visite guidée de la cité

C'est ainsi que ce samedi, à 15 h, Jacques Hazo propose une visite guidée gratuite des vieux quartiers, du port et du musée de la Vilaine maritime. Le rendez-vous est donc fixé à 15 h à l'office de tourisme (durée 1 h 30 environ). Découvrez les vieux quartiers, vitrine du patrimoine architectural traditionnel breton : maisons rurales, maisons de commerçants, entrepôts... à découvrir en même temps que de remarquables panoramas sur la Vilaine. Le musée de la Vilaine maritime constitue un bel exemple de ce qu'offre le patrimoine du pays de Vilaine avec ce château des Basses-Fosses, bâtisse des XVIe et XVIIe siècles, et une collection de plus de 2 000 objets, témoins de la vie quotidienne des marins, pêcheurs, constructeurs de bateaux mais aussi des laboureurs et de leurs femmes.

 

Ouverture gratuite du musée

Source Ouest France : http://www.ouest-france.fr/bretagne/la-roche-bernard-56130/les-20-ans-du-patrimoine-de-pays-fetes-samedi-5073904


Bruno Noguès quitte les Amis du musée

Lors de l'assemblée générale, il a annoncé qu'il renonçait à la présidence tout en restant membre de l'association. C'est Maëlenn Mézac qui lui succède.

Samedi matin, l'assemblée générale annuelle des Amis du musée s'est déroulée dans les sous-sols du musée.

Bruno Noguès, président depuis de nombreuses années, a fait part de son intention de laisser la présidence : « Voici deux ans, j'avais déjà émis l'idée d'une démission et j'étais revenu par la suite sur ma décision. Cette fois-ci, c'est pour de bon, car je réside maintenant à Vannes et je veux prendre un peu de recul sans pour cela quitter le conseil d'administration. C'est bien aussi que du sang neuf prenne en main les destinées de l'association. »

Un retour sur 2016

En 2016, le musée a accueilli 3 263 visiteurs. La partie individuelle a enregistré une baisse de 5,5 % due en partie à une moindre fréquentation de Britanniques et à une baisse de la clientèle « groupe » de - 25 %.

Pourtant, les animations n'ont pas manqué afin de mettre en valeur le patrimoine local. Quelques nouveautés ont donné un peu de dynamisme au lieu comme son ouverture exceptionnelle lors de Vilaine en Fête, pendant le week-end de l'Ascension (150 entrées), pour les 20 ans du Pont du Morbihan le 18 juin (150 visiteurs) et les deux conférences de l'été (40 personnes). La plus grosse réussite se situe lors des journées du patrimoine avec 772 personnes qui ont visité gratuitement le musée.

Les projets

Le samedi 20 mai, ce sera la Nuit européenne des musées en présence de deux associations, à savoir Breiz Dentelle qui fera des démonstrations de dentelle au fuseau, et Brière Etoilée qui initiera à l'astronomie.

Pour la saison, le musée sera ouvert du 15 juin au 17 septembre. En dehors de cette période, le musée reste ouvert aux groupes sur réservation. Le samedi 17 juin, ouverture gratuite du musée dans le cadre de la Journée du patrimoine de Pays et des moulins. Du 14 juillet au 15 août, visite guidée du musée tous les jeudis.

Deux conférences sont programmées : le 11 août avec la présentation du patrimoine religieux d'Arc Sud Bretagne (édifices, saints locaux) avec Jacques Hazo et le 18 août sur le thème « Les Etats de Bretagne pendant la guerre de la Ligue », par Loranne Durand. Les samedi 16 et dimanche 17 septembre, lors des Journées européennes du patrimoine, le musée sera ouvert avec visites libres ou guidées gratuites.

Pierre Legland, ancien agent d'accueil au musée, aujourd'hui membre de l'association : « Durant l'été 2017, nous allons lancer un centre documentaire et d'archives du musée destiné à donner un libre accès aux curieux et chercheurs locaux à la bibliothèque du musée, avec une mise en ligne de l'inventaire. »

Le nouveau bureau

Présidente, Maëlenn Mézac ; vice-présidents, Michel Chatal et Léon Philibien ; trésorier, Yann Cornet ; secrétaire, Julien Chesnin ; secrétaire adjoint, Pierre Chesnais ; webmaster, Jonathan Noguès ; membres : Pierre Legland, Jean Lautram, Christian Gouret et Bruno Noguès.

Source Ouest France  : http://www.ouest-france.fr/bretagne/la-roche-bernard-56130/bruno-nogues-quitte-les-amis-du-musee-4802468


2016

Deux conférences sur l'histoire de la Vilaine

L'association des Amis du musée de la Vilaine maritime propose deux conférences gratuites animées par Pierre Legland, étudiant en histoire à l'Université de Nantes et animateur culturel cet été au musée.

 

LA PREMIÈRE SERA DONNÉE LE VENDREDI 12 AOÛT À 19 H ET AURA POUR SUJET LA VILAINE ET SES USAGERS DU XIE SIÈCLE AU XXE SIÈCLE, UN RAPPORT AMBIVALENT. REPOSANT TANT SUR DES RECHERCHES ANCIENNES QUE SUR DES PERSPECTIVES RÉCENTES, CETTE CONFÉRENCE INTERROGE LA RELATION TISSÉE AU FIL DES SIÈCLES ENTRE LES HOMMES ET LA PARTIE DE LA VILAINE QUE L'ON APPELLE MARITIME.

 

La seconde conférence se déroulera le vendredi 19 août sur le thème de la violence de guerre sur mer dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. C'est le temps de la marine à voile. Les vaisseaux de guerre sont alors en bois. Pierre Legland se basera sur les recherches réalisées dans le cadre de son master. « L'objectif est de tenter d'appréhender l'expérience combattante de l'officier de marine comme des matelots qui se trouvent au milieu des coups de canon et des explosions en bois. »

 

Plusieurs batailles ou campagnes seront étudiées : la bataille des Cardinaux en 1759, la campagne de Suffren en Inde (1781-1784) pendant la guerre d'Indépendance américaine ou encore la bataille de Parrial en 1794.

 

Source Ouest Francehttp://www.ouest-france.fr/bretagne/la-roche-bernard-56130/deux-conferences-sur-lhistoire-de-la-vilaine-4411117


La Roche-Bernard. La Vilaine revisitée aux côtés de Pierre

 

 CHAQUE ÉTÉ DEPUIS CINQ ANS, PIERRE TRAVAILLE AU MUSÉE DE LA VILAINE. LE RESTE DE L’ANNÉE, IL ÉTUDIE L’HISTOIRE À NANTES.

 

Dès la porte d’entrée datant du XVe siècle franchie, le musée de la Vilaine maritime se déploie.« Bonjour, je peux vous aider ? », lance une voix sur le côté. Pierre, 23 ans, est celui qui accueille et guide à travers le château des basses-fosses. Ici, les visiteurs découvriront les diverses activités que les hommes du coin ont déployées autour de la Vilaine au fil des siècles.

« C’est en fait très vaste, explique le jeune homme. Ça va du simple cabotage à la pêche, qui a disparu depuis la construction du barrage d’Arzal, à la construction des différents ponts qui ont permis ou permettent encore de traverser le fleuve. »

Ce qui a débuté comme un simple job d’été continue comme une passion. Étudiant en histoire à Nantes, Pierre est originaire de Nivillac. Alors qu’il est en première année de licence, il y a cinq ans, il tombe sur cette opportunité de travail. Depuis, il renouvelle l’expérience chaque année et cherche à améliorer les propositions faites au public.

LA VIOLENCE SUR MER COMME CHAMP DE RECHERCHE

L’année prochaine, il souhaite créer une grande base de données qui rassemblerait et mettrait à la disposition de tous les notes de chercheurs locaux. « Même les plus petites contributions seraient intéressantes, comme des généalogies. »

La recherche, lui-même la pratique puisqu’il achève un master 2. Il soutiendra son mémoire en septembre, dont le thème est la violence de guerre sur la mer. 

L’objectif in fine est de devenir professeur. « C’est pourquoi il est intéressant pour moi d’animer le musée, ça me permet d’apprendre à poser ma voix devant les gens. »

Car Pierre n’est pas avare en anecdotes concernant l’histoire de Pénestin, par exemple lorsqu’il explique que les deux canons présents sur le rocher de la commune viennent de la bataille des Cardinaux, qui opposa Français et Anglais dans la baie de Quiberon, lors de la guerre de Sept Ans.

Des histoires qu’il continuera de prodiguer en attendant de décrocher l’agrégation et, potentiellement, d’entamer une thèse.

 

Source Ouest France : http://www.ouest-france.fr/bretagne/la-roche-bernard-56130/la-roche-bernard-la-vilaine-revisitee-aux-cotes-de-pierre-4409334

 


Tout l'été, visites et conférences au musée

Le Musée de la Vilaine Maritime est ouvert quotidiennement depuis la mi-juin. Cet été, le jeudi, des visites thématiques seront organisées sur deux sujets ayant trait à la vie d'autrefois.

Les jeudis 7 et 21 juillet, ainsi que les 4 et 11 août, le thème retenu est « Traditions maritimes et rurales : la vie d'antan ». Plongez dans la vie d'autrefois. En estuaire de Vilaine, les hommes ont su exploiter les ressources du fleuve et de la mer. La pêche, le cabotage, la construction navale sont autant d'activités qui ont marqué la cité de La Roche-Bernard. Ceux de la terre ont également su conserver la mémoire d'autrefois.

Le second thème « La traversée de la Vilaine, du Moyen Age à nos jours » sera développé les jeudis 14 et 28 juillet, ainsi que les 11 et 25 août. Des bacs de passage au pont du Morbihan inauguré en 1996, découvrez comment les hommes ont voulu joindre les deux rives de la Vilaine depuis le Moyen Age. Dans cette histoire riche, chaque pont a sa propre histoire à raconter. Mais au-delà de la construction et de la vie de ces chefs-d'oeuvre d'architecture, il ne faut pas oublier que la traversée de la Vilaine a représenté un enjeu politique pendant les guerres. Cette visite s'achèvera par la présentation de la nouvelle exposition consacrée aux 20 ans du pont du Morbihan.

 

Par ailleurs, l'association des Amis du Musée de la Vilaine Maritime propose au mois d'août deux conférences gratuites animées par Pierre Legland, étudiant en histoire à l'Université de Nantes. La première aura lieu le vendredi 12 août, à 19 h, et aura pour sujet « La Vilaine et ses usagers du XIeau XXe siècle, un rapport ambivalent ». La seconde se déroulera le vendredi 19 août, à 19 h, sur le thème « La violence de guerre sur mer dans la seconde moitié du XVIIIe siècle ».

 

Source Ouest France : http://www.ouest-france.fr/bretagne/la-roche-bernard-56130/tout-lete-visites-et-conferences-au-musee-4338417


Vingtième anniversaire du pont du Morbihan, samedi 18

A l'occasion des vingt ans du pont du Morbihan, l'association des Amis du musée, en partenariat avec Tourisme Arc Sud Bretagne, propose de découvrir ou redécouvrir cet ouvrage à travers une exposition (maquette, panneaux explicatifs, photos) et sur l'histoire des ponts qui se sont succédé de 1839 à 1996.

 

Bruno Noguès, président des Amis du musée, à l'initiative du projet, indique : « L'inauguration du pont du Morbihan s'est déroulée le 18 juin 1996, ce qui fera donc 20 ans jour pour jour. Ce sera notre fil rouge cette année, mais également lors des journées du patrimoine. L'occasion de mettre en lumière cette partie de notre patrimoine local. »

Programme

A 15 h, randonnée chantée animée avec Hervé Dréan. Rendez-vous à 15 h, place du Bouffay, pour une promenade originale, aller-retour, jusqu'au pont du Morbihan (environ 1 h 45, gratuit). A 16 h 30, visite guidée au musée de la Vilaine maritime, sur le thème de « La traversée de la Vilaine du Moyen-Âge à nos jours », animée par Pierre Legland et Bruno Noguès (gratuit). Il sera possible de visiter gratuitement le musée, de 14 h 30 à 18 h 30.


Contact : bureau d'informations touristiques, tél. 02 99 90 67 98.

 

Source Ouest Francehttp://www.ouest-france.fr/bretagne/la-roche-bernard-56130/vingtieme-anniversaire-du-pont-du-morbihan-samedi-18-4291359


Le musée ouvre ses portes gratuitement, samedi

Dans le cadre de la Nuit européenne des musées, le musée de la Vilaine maritime ouvrira ses portes gratuitement samedi 21 mai, de 21 h à minuit, pour une découverte insolite des lieux.

 

Le public pourra accéder au musée pour une visite libre ou guidée. Dans ce dernier cas, il aura droit à des accès insolites, notamment aux caves. « Avis aux enfants : munissez-vous d'une lampe torche pour mieux arpenter les escaliers menant aux caves », conseille Bruno Noguès, président des Amis du musée.

 

En avant-première, en attendant l'inauguration officielle le 18 juin, les visiteurs découvriront l'exposition consacrée aux vingt ans du Pont du Morbihan, ouvert à la circulation en juin 1996. Les Amis du musée retracent les principales étapes de la construction de cet ouvrage d'art avec maquettes, photos, et panneaux explicatifs relatant l'histoire des ponts qui se sont succédé de 1839 à 1996.

L'exposition consacrée au centenaire de la Première Guerre mondiale se poursuit jusqu'en 2018.

Samedi 21 mai, de 21 h à minuit, Nuit européenne des musées, au musée de la Vilaine maritime.

 

Source Ouest France : http://www.ouest-france.fr/bretagne/la-roche-bernard-56130/le-musee-ouvre-ses-portes-gratuitement-samedi-4241674


Projet de bibliothèque et de fonds d'archives au musée

Samedi matin, l'assemblée générale des Amis du musée de la Vilaine maritime s'est tenue au château des Basses-Fosses, en présence du président Bruno Noguès.

Pierre Legland, permanent lors de la période estivale et étudiant en master histoire à Nantes, a livré son impression sur le projet de bibliothèque et de fonds d'archives : « Partant du constat que de nombreuses personnes effectuent des recherches un peu partout dans le secteur, aussi bien sur leur famille, sur des événements ou des périodes précises, l'idée est née de leur donner la possibilité d'approfondir leurs connaissances historiques. Le musée deviendrait un lieu d'échanges, de partage, de dialogue, pour toutes ces personnes curieuses de mieux connaître le passé de notre région. Une aide à la recherche en histoire locale sera aussi proposée. »

Ces livres et revues concerneront en premier lieu l'histoire et le patrimoine locaux dans un sens large, car certains touchent à la région rochoise, mais aussi la Brière, la presqu'île de Guérande voire Nantes. D'autres seront plus généraux, notamment sur le patrimoine maritime historique régional, national.

Durant l'été 216, le projet de bibliothèque et de fonds d'archives du musée prendra forme avec la mise en ligne des inventaires des ouvrages disponibles à la consultation sur place et la possibilité pour toute personne de venir les consulter.

Les événements programmés cette année

Le 21 avril, à 17 h 30, aux archives de Vannes, une conférence sera donnée sur le thème « La Vilaine et les hommes du XIe au XXe siècle : entre source d'activités et obstacle à traverser ». Elle sera suivie d'une visite du musée le 26 mai. Et Pierre Legland, de préciser : « C'est l'occasion pour l'association et donc le musée de montrer la richesse du patrimoine et de l'histoire d'une périphérie du Morbihan souvent laissée de côté quand il s'agit de traiter de l'histoire du département », précise Pierre Legland. Exceptionnellement, le musée ouvrira ses portes du 5 au 8 mai à l'occasion de Vilaine en Fête.

Le 21 mai, pour la Nuit européenne des musées, l'entrée sera gratuite et des visites guidées seront proposées. Le 13 juin, ouverture permanente du musée pour la saison estivale. Le 18 juin, pour le 20e anniversaire du pont du Morbihan, une expo spécifique sera consacrée à la traversée de la Vilaine du Moyen Age à nos jours. Les 17 et 18 septembre, lors des Journées du patrimoine, le thème retenu est « Patrimoine et citoyenneté ».

Source : Ouest-France : http://www.ouest-france.fr/bretagne/la-roche-bernard-56130/projet-de-bibliotheque-et-de-fonds-darchives-au-musee-4070157


2015

Journées du patrimoine : la commune a fait fort ce week-end !

Le territoire Arc Sud Bretagne avait mis les petits plats dans les grands à l'occasion de la 32e édition des Journées européennes du patrimoine.

La commune a fait fort, ce week-end. Plusieurs milliers de visiteurs ont découvert les richesses du patrimoine et la vitalité des associations qui se sont investies pour mettre en avant les atouts de la petite cité de caractère.

Vieux gréements

Dès le samedi, les vieux gréements largués au fond du vieux port sont venus se montrer en venant s'amarrer au quai de la Douane en fin de matinée. Sur le quai, des animations concoctées par la Flotille traditionnelle Basse-Vilaine se sont déroulées sur le thème du patrimoine flottant.

Lavandières et danse bretonne

Pendant que les Amis du musée tenaient le stand de restauration près du lavoir des Garennes, des lavandières de Saint-Cry ont fait une démonstration de lavage à l'ancienne. Ensuite, sur le même site, une initiation aux danses bretonnes a été dispensée par Ae korn an tan (Au coin du feu), association de danses de Noyal-Muzillac.

Cabaret et contes

D'autres animations ont ponctué la soirée avec tout d'abord un cabaret musical (chants de marins, folk irlandais, musique cajun, chanson française, blues, etc.). Toujours sur le quai de la Douane, Adelien Doré et Yann Lelong ont présenté un extrait, sous forme de lecture, de la Fille Fleur, conte musical en préparation qui devrait sortir en 2016. La soirée s'est terminée par des danses et chansons animées par le groupe « Les Mals de Mer ».

Spectacle vivant

Les Amis du musée avaient aussi préparé une surprise dans le cadre du centenaire de la guerre 14-18, exposition toujours visible au musée de la Vilaine maritime. En effet, l'association avait invité la troupe Calembredaine de Noyal-Muzillac qui a joué « Centenaire 14-18 » à la Coulée Laurent. À travers 8 tableaux et avec 35 figurants et techniciens, ce spectacle retrace ce que furent ces quatre années de guerre pour les poilus dans les tranchées et à l'arrière pour les familles restées au village.

Visites guidées

Par ailleurs, les visites guidées de la ville ainsi que les cinq programmées du musée ont attiré près d'un millier de personnes. Il était possible aussi de découvrir la chapelle Notre-Dame, haut lieu du protestantisme, et le mécanisme de l'horloge de la maison du Canon

Source Ouest France : http://www.ouest-france.fr/journees-du-patrimoine-la-commune-fait-fort-ce-week-end-3711881


Deux agents d'accueil au musée pour la période estivale

L'ouverture quotidienne du musée de la Vilaine maritime est effective depuis le 8 juin, jusqu'au 20 septembre, lors des journées du patrimoine. Deux postes estivaux sont tenus par deux jeunes originaires de Nivillac : Pierre Legland, en master recherche en histoire, et Laurie Bernard, en licence d'histoire, tous deux à la faculté de Nantes.


Des nouveautés

Dans le cadre de l'opération La mer se cultive, la mer nous cultive, le public peut découvrir l'exposition Regards croisés sur la mytiliculture, rencontre entre les photos d'Hélène Baron, et les illustrations de Degast.

Le musée accueille également cet été quatre grands clichés du festival photographique Rencontres au fil de la Vilaine organisé par l'association Ar'images.

L'association des amis du musée de la Vilaine Maritime propose aussi une exposition sur les sabots : objet pratique du quotidien, c'est aussi l'objet de plusieurs dictons populaires encore utilisés aujourd'hui.

Visites guidées thématiques

Des visites sont proposées tous les jeudis, à 15 h 30 pour découvrir une nouvelle facette du musée autour de trois thèmes : les traditions maritimes et rurales, la Vilaine et les Rochois (histoires croisées), la mémoire des fleurs d'oranger en relation avec la Première Guerre mondiale.

Les enfants peuvent évoluer dans le musée avec le Petit Mouss, et faire leur propre visite avec un livret d'activités gratuit.

Ouvert tous les jours, de 10 h 30 à 12 h 30, et de 14 h 30 à 18 h 30. Tarifs : de 1,60 € à 3 €. L'entrée est gratuite pour l'exposition Regards croisés (dans le hall d'accueil).

Source Ouest France : http://www.ouest-france.fr/deux-agents-daccueil-au-musee-pour-la-periode-estivale-3562173


La Roche bernard, une belle visite de l'histoire de la vilaine


2014

18 novembre 2014 : Des résidents du foyer-logement visitent le musée

Huit résidents du foyer-logement des Métairies ont découvert, samedi, le musée de la Vilaine maritime. Parcourant les différentes salles du musée, les résidents ont partagé avec Bruno Noguès, président du musée, leurs souvenirs d'enfance.

Ils ont aussi découvert l'exposition qui a été montée à l'occasion du centenaire de la déclaration de la guerre 14-18, ainsi que « La mémoire des fleurs d'oranger » et les globes de mariée. Un petit film sur les photos de verre a contribué à de nouveaux échanges. « Le guide est passionnant, je suis heureuse d'avoir découvert ce musée. Cette exposition est de qualité », a déclaré une résidente originaire de Grenoble.


Source : Ouest France - http://www.ouest-france.fr/des-residents-du-foyer-logement-visitent-le-musee-2988951  


20 octobre 2014 : Bruno Noguès quitte la présidence des Amis du musée

Samedi matin s'est tenue l'assemblée générale des Amis du musée de la Vilaine maritime. Avant le rapport de l'association, c'est Florine Pierre, de l'office de tourisme communautaire, qui a commenté les grands axes du musée : «

Le musée de la Vilaine maritime est un des atouts majeurs de notre territoire. Sa vocation première est de faire découvrir le patrimoine de l'estuaire de la Vilaine, de montrer sa richesse, sa variété et sa singularité à un large public.»

3 660 visiteurs en 2014

Pour son bon fonctionnement, il peut compter sur deux agents d'accueil recrutés de la mi-juin à la mi-septembre. Plusieurs missions leur sont confiées : accueil, informations, vente de billets d'entrée, surveillance des salles, secrétariat, aide à l'association ou à l'office de tourisme. Quant aux statistiques de fréquentation, 3 660 visiteurs ont été accueillis au musée (1 423 en groupes et 2 237 en individuel) et une part assez importante d'étrangers (Anglais, Belges, Allemands) correspondant à 15 %. Il faut noter une baisse sensible des groupes. « Nous avons de moins en moins d'autocaristes qui viennent car les gens ont une autre façon de se déplacer et de découvrir le patrimoine : soit seul, en couple et par petits groupes », précise Florine Pierre.

Bruno Noguès quitte la présidence

Bruno Noguès l'avait annoncé lors des Journées du patrimoine : « Je démissionne de mon poste de président car je vais aller habiter Vannes et je serai amené à être souvent absent. Par contre, si le conseil d'administration le permet, je veux bien en rester membre. »

Les critiques d'Hervé Dréan

Hervé Dréan, l'un des créateurs de ce musée dans les années 80 et qui a aussi assuré la présidence des Amis du musée, s'est montré critique quant au devenir du musée : « Ce rapport ne me convient pas car je n'ai pas ressenti la fibre locale. Il faut savoir que l'un des objectifs premiers du musée était de collecter et de mettre en avant tout ce qui touchait au territoire de la Vilaine maritime, à savoir de Pénestin à Redon. Peut-être faudrait-il se recentrer sur le coeur du musée, à savoir les collections, la façon de les présenter, et le contexte dans l'histoire. »

D'autres intervenants se sont aussi exprimés, notamment Maëlenn Meyzac : « Il est évident que l'objectif du musée est de présenter la vie des gens d'autrefois en Vilaine maritime à travers des objets, des photos... Ce n'est pas pour cela que nous ne devons pas intégrer une part d'éléments extérieurs en lien avec la vie locale. »

Le conseil d'administration se réunira ultérieurement pour élire le bureau et son nouveau président.


Source Ouest France 20 octobre 2014 : http://www.ouest-france.fr/bruno-nogues-quitte-la-presidence-des-amis-du-musee-2920839 


17 octobre 2014 : Rencontre intergénérationnelle pour un devoir de mémoire

Dans le cadre de la Semaine bleue et de l'année du centenaire de la guerre 14-18, des jeunes du centre de loisirs de Nivillac et des seniors se sont retrouvés au Musée de la Vilaine maritime mercredi après-midi. La même opération a eu lieu le lendemain avec une classe de 3es du collège Saint-Joseph.

Pour Christian Droual, vice-président à Arc Sud Bretagne, chargé des solidarités : « Ces animations ont pour but de créer des liens entre générations, en invitant le grand public à prendre conscience de la place et du rôle que jouent les anciens dans notre société. C'est ainsi que cette exposition sur le centenaire de la guerre 14-18 raconte aussi bien la vie des soldats que des civils pendant cette période. Les seniors peuvent ainsi partager avec les enfants leurs souvenirs de la guerre, celle de 14-18 vécue par leurs parents, et leurs propres souvenirs de la Seconde Guerre mondiale. »

Couronnes de mariées

Bruno Noguès, président des Amis du musée, a guidé jeunes et moins jeunes à travers les salles, notamment celles dévolues au centenaire de la Première Guerre mondiale. Suite à cela, Maëlenn Meyzac a proposé une animation relative à la confection de couronnes de mariées constituées de fleurs et de boutons d'orangers en cire, avec une présentation des outils utilisés. Cette démonstration s'est déroulée au niveau des costumes et des globes de mariés pour faire le lien et le rapprochement entre le travail réalisé devant le public et les collections présentées dans les vitrines.

L'après-midi s'est poursuivi à la salle Richelieu avec la projection d'un film sur la Première Guerre mondiale, suivie d'une collation. Ces deux animations ont été proposées et organisées par Arc Sud Bretagne, les élus et bénévoles, en partenariat avec le centre de loisirs et le collège Saint-Joseph de Nivillac.

Source Ouest France 17 octobre 2014 : http://www.ouest-france.fr/rencontre-intergenerationnelle-pour-un-devoir-de-memoire-2913909 


L'exposition sur la guerre 14-18 a été inaugurée samedi

Samedi matin, un parterre d'élus et de personnes liées à cette exposition avait répondu à l'appel des Amis du musée et de leur président, Bruno Noguès. En effet, dans le cadre du centenaire du début de la guerre 14-18, cette association travaille déjà depuis plus d'une année à la mise en place d'une exposition relatant aussi bien la vie des soldats que des civils pendant cette période.

La cérémonie a débuté sur la place du Bouffay avec la présentation des principaux invités, notamment les soeurs Geneviève et Françoise Cuvellier dont le grand-père, Louis Le Nuhé, qui a fait la guerre 14-18, résidait à cet endroit : « Les Nuhé étaient une vieille famille de La Roche-Bernard puisqu'elle remonte à 1703. Nos grands-parents habitaient place du Bouffay. Notre grand-mère y tenait une épicerie et notre grand-père avait son atelier de menuiserie rue de la Saulnerie toute proche. »

« Devoir de mémoire »

Le groupe s'est ensuite rendu au Musée de la Vilaine maritime où l'exposition a été présentée par Bruno Noguès. Ce dernier a insisté sur les raisons de cette exposition : « Tout d'abord, c'est un devoir de mémoire envers les jeunes générations. Il s'agit aussi de relater des faits précis qui se sont déroulés durant cette période à La Roche-Bernard et dans ses environs. »

Cette exposition se décline en plusieurs thèmes : joie d'un mariage qui ne dura que trois semaines ; le pilote breton, oublié, Maurice Noguès ; Louis le Nuhé, né à La Roche-Bernard ; François Jouin, du village de Kernoïl en Férel. Ce dernier écrivait à ses parents : « Je vous écrirai après l'attaque qui doit durer plusieurs jours. J'ai reçu des nouvelles de mon frère hier... Au revoir, à bientôt, votre fils qui pense à vous. » François est mort le 27 mai 1918 au Chemin des Dames, sa famille a offert un vitrail à l'église de Férel à titre posthume.

En tout, ce sont une vingtaine de sujets qui sont mis en scène et expliqués.

Jusqu'au 21 septembre, exposition au Musée de la Vilaine maritime.

Source Ouest France : http://www.ouest-france.fr/lexposition-sur-la-guerre-14-18-ete-inauguree-samedi-2629548


11 juin 2014 : Une conférence et un bal de noce 1900 dans la bonne humeur

Les Amis du musée de la Vilaine maritime ont organisé un moment festif lundi 9 juin, place du Bouffay. Dès 16 h, une conférence relative aux fleurs d'oranger et couronnes de mariées des années 1900, présentée sous forme de jeu scénique, a enchanté le public.

Cette conférence à double voix a éclairé les spectateurs avec une version historique de la fleur d'oranger présentée par Aurélie Launay, chargée de mission culture au Parc naturel régional de Brière, et une version esthétique à travers le regard de Maëlenn Mézac, créatrice.

40 000 ouvriers

C'est ainsi qu'au milieu du XIXe siècle, les couronnes de mariées étaient réalisées avec des boutons et des fleurs d'oranger en cire, symbole de pureté et de virginité.

L'engouement pour ces accessoires en fleurs artificielles favorisera le développement d'ateliers partout en France : pour la seule Région parisienne, 40 000 ouvriers étaient recensés en 1900. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, 300 ateliers, dont 20 spécialisés dans les parures de mariées, étaient encore en activité.

Aujourd'hui, il ne reste que trois maisons qui travaillent essentiellement pour la haute couture. Maëlenn Mézac, créatrice, réinterprète cette tradition en créant diadèmes, bouquets de mariées et autres accessoires de mode en fleurs d'oranger (créations uniques sur commande).

Suite à cette conférence, sous forme humoristique, un bal costumé de l'époque 1900 s'est déroulé, animé par l'orchestre La Belle Équipe. Certains danseurs ont joué le jeu puisqu'ils étaient costumés comme dans les années 1900.

Les Amis du musée de la Vilaine maritime et leur président, Bruno Noguès, font savoir que l'exposition sur le centenaire de la guerre 14-18 à La Roche-Bernard est ouverte jusqu'au 21 septembre. L'inauguration officielle de cette exposition temporaire se fera samedi 14 juin, à 10 h, au musée situé au château des Basses-Fosses.

Source Ouest France : http://www.ouest-france.fr/une-conference-et-un-bal-de-noce-1900-dans-la-bonne-humeur-2617516


9 juin 2014 : Brick-goélette et globe de mariées à l'office de tourisme

L'association des Amis du Musée de la Vilaine maritime a créé une exposition intitulée : « 1914-1918, la mémoire des fleurs d'oranger ». Elle est visible dès ce lundi 9 juin, au Musée de tourisme d'Arc Sud Bretagne de La Roche-Bernard. Bruno Nogues, président, et Maëlenn Mezac, sur invitation de l'antenne damganaise de l'office de tourisme, en ont extrait quelques éléments qui sont à découvrir jusqu'au 10 juin, dans la salle d'exposition communautaire de Damgan.

Il est possible d'y voir une maquette de brick-goélette (bateau qui transportait, jusqu'à la fin du XIXesiècle, des poteaux de mines vers le Pays de Galles en échange de charbon), ainsi que des globes de mariés et des photographies anciennes.

Source Ouest France : http://www.ouest-france.fr/brick-goelette-et-globe-de-mariees-loffice-de-tourisme-2611909


13 mai 2014 : Nuit européenne au Musée de la Vilaine maritime

Pour la 10e Nuit européenne des musées, le Musée de la Vilaine maritime ouvrira ses portes samedi 17 mai, de 21 h à minuit, pour une découverte insolite et gratuite.

En estuaire de Vilaine, les hommes ont su exploiter les ressources du fleuve et de la mer. La pêche, le cabotage, la construction navale sont autant d'activités qui ont marqué la cité de La Roche-Bernard. Ceux de la terre ont également su conserver la mémoire d'autrefois. Les visiteurs découvriront leurs histoires dans les huit salles d'exposition.

L'exposition sur le centenaire de la guerre 1914-1918, mise en place par les Amis du musée, sera présentée en avant-première. Elle sera ouverte au public du 9 juin au 21 septembre, dans le cadre de la commémoration nationale du centenaire de la Grande Guerre.

Maëlenn Mézac proposera une animation autour de la confection des couronnes de mariées en fleurs d'oranger en cire, avec une présentation des outils utilisés.

A 21 h, promenade du Ruicard, conférence de l'association d'astronomie Brière étoilée : un voyage vers Neptune en passant par les anneaux de Saturne ou les mondes de Jupiter. Observation de planètes, à partir de 23 h, et présentation des constellations au laser.

Source Ouest France : http://www.ouest-france.fr/nuit-europeenne-au-musee-de-la-vilaine-maritime-2543171


Une maquette de drakkar remise au Musée de la Vilaine le 28 février 2014

Belle initiative de la mairie, hier, avec la remise officielle de la maquette d'un drakkar au Musée de la Vilaine maritime. Cette maquette a toute une histoire.

Réalisée en 1939 par un certain M. Rieux, douanier à La Roche-Bernard, elle faisait partie des lots à gagner lors d'une loterie organisée en septembre 1939, à l'occasion d'une fête communale. Mais cette manifestation n'eut pas lieu, du fait de la déclaration de la guerre 39-45 le même mois. La maquette a alors été donnée à la mairie et exposée dans le bureau du maire d'alors, le docteur Cornudet, avant d'être entreposée dans un placard.

« Les Rochois étaient vikings »

C'est au cours d'une petite réception que le maire Daniel Bourzeix, accompagné de Sylvie Le Corre, adjointe à la culture, a remis la maquette à Bruno Noguès, président des Amis du musée, en présence d'Hervé Dréan, historien connaissant très bien le patrimoine rochois.

Voici ce qu'il dit d'ailleurs à propos de la maquette : « La maquette me paraît révélatrice de l'idée que se faisaient les Rochois de l'époque sur leurs origines. L'abbé Le Breton, vingt ans plus tôt, avait signé un ouvrage qui faisait autorité et qui dépeignait avec lyrisme l'arrivée de Bernhart et des Vikings, fondateurs de la cité. Si l'on regarde de plus près l'historiographie de la ville, ce n'est qu'au milieu du XIXe siècle qu'on découvre des origines teutoniques à Bernhart, origines qui perdirent assez vite de leur lustre au profit, vers la fin du siècle, de Vikings, plus neutres politiquement. Or, tout au long de l'estuaire de la Vilaine, les uns se prévalaient d'une origine grecque ou encore japonaise, les autres traitant leurs voisins de Gitans. Alors les Rochois, eux, étaient vikings. Aujourd'hui, quelques historiens penchent plutôt vers une origine plus locale de Bernard, ce qui est beaucoup moins drôle. »

 

Source Ouest France : http://www.ouest-france.fr/node/1972224 


Une exposition sur le centenaire de la guerre 14-18

Les Amis du musée de la Vilaine maritime et son président Bruno Noguès sont déjà mobilisés depuis un bon moment pour mener à bien l'exposition sur le centenaire de la guerre 14-18. « L'idée me trotte dans la tête depuis deux ans, note Bruno Noguès, passionné par le sujet.Avec mon équipe, nous avons eu l'idée de mettre en place cette manifestation au sein même du musée. »

Pour les jeunes générations

Cette exposition prend forme grâce à des objets, des écrits et autres supports de l'époque qui ont été collectés. Mais le fil rouge sera le globe de mariés de 1914 ayant appartenu à un jeune couple du Maine-et-Loire : « Ce globe et ses fleurs d'oranger rappellent que le jeune couple d'alors n'a été marié que trois semaines. Eugène, mobilisé, est mort lors des premiers jours de la guerre. Dans ce globe, on peut y voir en particulier les médailles reçues à titre posthume par ce jeune soldat mort au champ d'honneur. »

Cette exposition se veut aussi pédagogique par un travail de mémoire à destination des jeunes générations : « Nous allons aborder cette période sous forme de photos, de textes et d'objets n'ayant pas obligatoirement de rapport direct avec le conflit, mais qui pourront faire réagir les enfants », ajoute Bruno Noguès.

L'inauguration de cette exposition aura lieu le samedi 14 juin 2014.

Source Ouest France : 

http://www.ouest-france.fr/une-exposition-sur-le-centenaire-de-la-guerre-14-18-1770129


2013

17 septembre 2013 : Les couronnes de mariée font aussi partie du patrimoine

Cette journée s'est clôturée en musique à la chapelle Notre-Dame où Maël Lhopiteau a donné un concert de harpe celtique.

Contact : Maëlenn Mézac, lesfleursdemaelenn@gmail.com, tél. 06 06 84 71 12.

 

Source Ouest France : 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Les-couronnes-de-mariee-font-aussi-partie-du-patrimoine-_56195-avd-20130917-65953173_actuLocale.Htm


Le patrimoine ouvre ses portes les 14 et 15 septembre

Informations auprès de Tourisme Arc Sud Bretagne : Damgan, tél. 02 97 41 11 32 ; Muzillac, tél.02 97 41 53 04 ; La Roche-Bernard, tél. 02 99 90 67 98 ; point I d'Ambon, tél. 02 97 41 20 49.

Découvrez également le site www. tourisme-arc-sud-bretagne.com ou www.journeesdupatrimoine.culture.fr

 

Source Ouest France : 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Le-patrimoine-ouvre-ses-portes-les-14-et-15-septembre-_56195-avd-20130911-65900992_actuLocale.Htm


Ça bouge au Musée...

« Ça bouge au musée », dixit Bruno Noguès, président des Amis du musée, qui accueillait samedi matin élus et personnes ayant travaillé à la mise en place des nouvelles installations du musée. « Avec la haute saison qui débute, le Musée de la Vilaine maritime sera ouvert en permanence jusqu'au 15 septembre ». En avant-première, une visite du musée était organisée afin de découvrir ses nouveautés, en partenariat avec Tourisme Arc Sud Bretagne.

 

Bateaux du patrimoine

Tout d'abord, une exposition sur les « Bateaux remarquables du patrimoine » est visible. Elle évoque 18 anciens bateaux qui sont amarrés dans l'un des ports allant de Pénerf à Pornichet, dont le Kurun, voilier qui a fait le tour du monde en 1949, classé Monument historique et visible au Croisic. Le public pourra découvrir plusieurs maquettes de ces bateaux qui fréquentaient nos côtes depuis le début du XIX e siècle jusqu'aux années 1960.

Cette exposition, réalisée par l'association des Amis du musée de la Vilaine maritime, a été rendue possible grâce à la Société des amis de Guérande et son président Josick Lancien, qui ont publié leur nouveau cahier consacré aux bateaux remarquables.

 

Les globes de mariés

Maëlenn Mézac, créatrice, réinterprète la tradition des couronnes de mariées, en créant diadèmes, bouquets et accessoires de mode en fleurs d'oranger. En s'inspirant des oeuvres exposées au Musée de la mariée à Saint-Joachim, Maëlenn confectionnent des bouquets de fleurs et fabriquent des créations uniques sur commande. Son travail est présenté dans des globes dits « de mariés ». Un espace lui est désormais consacré au sein du musée.

 

Autres nouveautés

Une collection sur Éric Tabarly à La Roche-Bernard (photos et maquette du Penn-Duick), un fer à repasser les coiffes, une maquette d'un Brick-goélette à l'échelle 1/30 e , un Brick corsaire-trafiquant français, issu des goélettes américaines de la guerre navale qui s'est déroulée de 1812 à 1815 contre les Anglais. Ces bateaux étaient appréciés des Français pour la contrebande.

 

Musée de la Vilaine maritime : ouvert tous les jours jusqu'au 15 septembre, de 10 h 30 à 12 h 30 et de 14 h 30 à 18 h 30. Tarifs : 3 €, 1,60 € enfant, gratuit pour les moins de 8 ans. Office de tourisme, tél. 02 99 90 67 98.

 

Source Ouest France

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-De-nouvelles-expositions-au-Musee-de-la-Vilaine-maritime-_56195-avd-20130614-65365856_actuLocale.Htm


Entretien

Bruno Noguès,

président des Amis du musée, à l'initiative de cette exposition.

 

Comment vous est venue l'idée de cette exposition sur la guerre 14-18 ?

C'est suite au dépôt d'un globe de mariée au Musée de la Vilaine maritime par une famille de Mayenne. Celle-ci m'a relaté l'histoire de ce globe qui avait appartenu à ses grands-parents : le jeune couple marié en 1914 a vu le mari partir à la guerre trois semaines après. Incorporé comme coureur dans l'armée (il se déplaçait d'un service à l'autre pour apporter messages et informations), il est tué au combat en 1916. A l'intérieur du globe se trouvent toujours les médailles obtenues souvent à titre posthume. A partir de là, le bureau a pris la décision de monter une exposition sur la Grande guerre à l'occasion du centenaire du début du conflit, qui se tiendra à partir de juin 2014.

De quelle manière allez-vous commémorer cet anniversaire ?

Tout d'abord, nous recherchons tout document ou souvenirs de cette époque qui pourraient être légués ou prêtés au musée. Pour cela, nous lançons un appel à la population susceptible de nous aider. Nous allons aussi sensibiliser les enfants des écoles, avec l'encadrement de leurs professeurs, pour un travail de mémoire. Un axe de recherches pourrait être aussi constitué par l'étude de la liste des « Mort pour la France ». Quelques objets d'époque (uniformes, armes, etc.) seront mis en dépôt par les membres de l'association disposant d'une collection personnelle.

Comment sera présentée cette exposition ?

Elle sera visible au musée de la Vilaine maritime, au château des Basses-Fosses. C'est Loïc Moreau, spécialiste en armes et bateaux, qui en sera le commissaire et le metteur en scène. Cette dernière fera ressortir, en priorité, ses effets sur notre région et si possible sur notre cité. Cette exposition à caractère généraliste concernera l'ensemble du conflit et durera quatre ans.

Peut-elle évoluer ou restera-t-elle sans lendemain ?

En fonction de la réussite et de l'intérêt porté par la population, d'autres expositions sur les moments forts de cette guerre pourront être organisées dans les années suivantes (Verdun, les Poilus d'Orient, l'Armée Américaine, etc.). Nous pensons aussi lancer l'idée d'un jumelage avec une petite cité de caractère allemande disposant d'une flottille traditionnelle. Pour être au plus près des gens, nous allons également étudier le principe d'une exposition itinérante qui pourrait être visible sur les douze communes d'Arc Sud Bretagne.

En pratique, comment peut-on vous aider ?

L'association des Amis du musée est toujours à la recherche des souvenirs, des photos, des papiers (lettres...) remontant à cette époque. Si c'est votre cas, nous vous invitons à nous contacter soit à Tourisme Arc Sud Bretagne, antenne de La Roche-Bernard, au 02 99 90 67 98, soit par mail : association.lesamisdumusee@gmail.com ou sur le site http://assolesamisdumusee.jimdo.com/

 

Source Ouest France

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-En-2014-une-exposition-sur-la-Premiere-Guerre-mondiale-_56195-avd-20130329-64851848_actuLocale.Htm 


160 personnes à la Nuit Européenne des Musée

Bilan extrêmement positif avec la 9 e édition de la Nuit européenne qui s'est tenu au Musée de la Vilaine maritime. Samedi 18 mai, plus de 160 personnes ont participé à cet événement, durant lequel le musée des Basses-Fosses a ouvert ses portes de 21 h à minuit.

L'association des Amis du musée organisait cette manifestation pour la première fois. Jonathan Noguès, l'un des responsables, explique : « Pour les personnes ayant participé à cette animation, n'hésitez pas à nous faire part de vos ressentis, vos remarques ou suggestions. Nous renouvellerons l'opération avec enthousiasme l'an prochain, d'autant que la Nuit européenne des musées fêtera ses dix ans. »

Les visiteurs ont pu apprécier notamment la participation et la présentation faites par Maëlenn Mézac. Cette dernière a expliqué son travail de créatrice en réinterprétant la tradition des couronnes de mariées, en créant diadèmes, bouquets de mariées et accessoires de mode en fleurs d'oranger.

Un espace est désormais dédié à son travail, au 2 e étage, dans la salle des costumes et globes de mariées.

 

Source Ouest France

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-160-personnes-a-la-9-e-Nuit-europeenne-des-musees-_56195-avd-20130523-65207665_actuLocale.Htm 


Présentation de "Petit Mouss"

Le bureau de l'association des Amis du musée de la Vilaine maritime s'est retrouvé samedi matin 23 mars pour découvrir Petit Mouss : un personnage fictif créé par des membres de l'association. Le but : inciter les plus jeunes à visiter le musée. Ce personnage sert de guide au fil de la visite et figure sur des panneaux adaptés aux collections du musée.

Ce personnage fait partie d'un ensemble d'initiatives dont un guide officiel Jeunes Aventuriers, visant à promouvoir le patrimoine local auprès d'un plus large public et en particulier les enfants. Le site internet de Petit Mouss permet aux plus jeunes de découvrir les collections, les actualités et de répondre à leurs éventuels questionnements.

Outre le principe de développer l'attractivité au sein du musée de la Vilaine Maritime pour les enfants, ce personnage pourra être utilisé dans les expositions itinérantes de l'association et servir de point de départ et d'intermédiaire entre les établissements scolaires et le musée, afin de préparer les visites avec les professeurs.

Site de Petit Mouss : http://petitmouss.jimdo.com et site des Amis du musée : http://assolesamisdumusee.com/

 

Source : Ouest France

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Petit-Mouss-le-guide-du-musee-de-la-Vilaine-maritime-_56195-avd-20130325-64821486_actuLocale.Htm


2012

Assemblée Générale des Amis du Musée novembre 2012

Les Amis du musée ont tenu leur assemblée générale au château des Basses Fosses samedi.

En préambule, Bruno Noguès a présenté le bilan des activités du musée. Le nombre d'entrées payantes est de 3 543 contre 3 930 en 2011, alors que le nombre d'entrées gratuites est en augmentation, passant de 758 à 911.

« Concernant les 150 entrées gratuites supplémentaires, cela est dû à l'exposition  La mer se cultive, la mer nous cultive et à la journée du patrimoine de septembre » a précisé Bruno Noguès.

Certaines collections appartenant aux Amis du musée ont été prêtées pour diverses manifestations. Quant aux journées des Amis du musée, en septembre, elles ont été un succès.

Concernant la programmation à venir, un endoscope de la coque de Pick (vaisseau de l'Académie de marine), avec un fond musical est prévu pour 2014. En projet également, le guide officiel du musée et le Petit Mousse, petit personnage interactif qui servira de fil conducteur pour les enfants visitant le musée et surfant ensuite sur le net.

D'autres idées ont été émises, notamment une nocturne avec exposition de canots, voiles et avirons ainsi qu'un bal populaire, place du Bouffay, pour les cent ans de la fête de l'aviation (un meeting s'était tenu à La Roche-Bernard). Le don d'une maquette (brick-goélette) en cours de construction par Eugène Mainguet a été annoncé par son concepteur.

 

Source : Ouest France

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Baisse-de-frequentation-au-musee-de-la-Vilaine-maritime-_56195-avd-20121121-64045728_actuLocale.Htm


Et si la batterie fanfare de Nivillac renaissait de ses cendres

Voici bientôt une dizaine d'années que la batterie fanfare de la Garde Notre-Dame des Blés, qui a été un des fleurons du patronage nivillacois, est en sommeil.

En 2010, lors du 30 e anniversaire du logement foyer des Métairies, quelques anciens, dont certains étaient à l'origine de la fanfare dans les années 1950, avaient revêtu l'uniforme porté dans les années 1960-1970. Ils s'étaient produits pour le bonheur de tous.

Bruno Noguès, président des Amis du musée de la Vilaine maritime, qui avait apprécié sa prestation lors de l'anniversaire du logement foyer, a voulu ardemment la présence de la batterie fanfare lors des journées du patrimoine qui se sont déroulées à La Roche-Bernard.

Quelques anciens autour d'André Crespel et Auguste Huguet, auxquels s'étaient joints quelques jeunes, ont relevé le défi. Après quelques répétitions durant l'été, 22 musiciens (15 clairons, 5 tambours, la grosse caisse et les cymbales) étaient présents dimanche 16 septembre.

Des retrouvailles

Le groupe reconstitué a fait un tabac auprès du public tant par la qualité musicale que par le côté bon enfant qui se dégageait de la formation.

Pour André Crespel et Auguste Huguet, pionniers de la première heure : « Ces retrouvailles musicales nous sont un peu nostalgiques mais cela a permis au groupe de se retrouver. » Le public nombreux s'est enthousiasmé lors des différentes aubades données, place du Bouffay, quai de la Douane, le Rocher, et du défilé rythmé au son des tambours.

Recherche d'un local

Ces nostalgiques ne veulent pas en rester là. Ils seraient prêts à franchir le pas pour relancer la « musique », ne serait-ce que pour animer les kermesses de la commune et des alentours et pour participer aux fêtes patriotiques.

Un projet de répétition, une fois par mois, est à l'étude avec la recherche d'un local adapté. Bruno Noguès conclut : « Cette batterie fanfare m'a sidéré tant par l'enthousiasme de ses pratiquants que par le plaisir qu'elle fait partager. »

 

Texte et photo : Ouest France du jeudi 20 septembre 2012

Source : http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Et-si-la-batterie-fanfare-renaissait-de-ses-cendres-_56147-avd-20120920-63634086_actuLocale.Htm


Le musée a fait le plein avec 650 visiteurs sur deux jours

Ce week-end, les Journées du patrimoine ont proposé un programme diversifié et attractif.

Tout d'abord, l'association Les amis du musée, présidée par Bruno Noguès, a proposé tirs de canon, déambulation de la fanfare de Nivillac et expositions, le tout très apprécié du public. Le patrimoine maritime a aussi attiré les amateurs. Sur le quai et sur l'eau, les gens ont pu admirer ces vieux gréements de l'association Flottille traditionnelle de Basse-Vilaine (FTBV).

Sur les deux jours, les visites guidées de La Roche-Bernard, notamment le secteur des vieux quartiers, ont comptabilisé une soixantaine de personnes, alors que le Musée de la Vilaine maritime a vu environ 650 personnes franchir le seuil du château des Basses-fosses. Celui-ci abrite les traditions maritimes et rurales de la région, allant de Pénestin à Théhillac.

 

Texte et Image : Ouest France 18 septembre 2012

Source : http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Le-musee-a-fait-le-plein-avec-650-visiteurs-sur-deux-jours-_56195-avd-20120918-63617771_actuLocale.Htm


Les Journées des Amis du Musée débutent samedi

C'est une première. Les journées des Amis du musée de la Vilaine maritime se dérouleront du 8 au 16 septembre.

Son président, Bruno Noguès, rappelle l'historique et les objectifs de l'association : « Fondée en 1987, l'association des Amis du musée a pour raison d'être la valorisation du patrimoine du Pays de Vilaine, témoin de ses traditions maritimes, fluviales et rurales. Elle exerce son activité dans le cadre d'un musée, et elle gére des collections d'objets et de costumes représentatifs de ce patrimoine dont elle garantit la permanence. »

Samedi 8 septembre

A 15 h, à la chapelle Notre-Dame, inauguration des journées des Amis du musée. Sur place, deux expositions : l'une consacrée aux photographies de Grégoire Dupuis et l'autre à des maquettes de bateaux. Un hommage sera rendu à la famille Blanchard pour les différents dons faits au musée ainsi qu'à Pierre Gautier et ses bateaux Mab-Maul et Pêcheur d'Islande. A 16 h, canon de réjouissance (tirs de canon) sur la place du Bouffay avec les explications de Loïc Moreau. A 16 h 30, exposition de photographies de Léon Philibien dans le jardin du Ruicard. A 21 h, le Choeur Résonances sous la direction de Anne-Françoise Le Net, au Jardin du Ruicard

Dimanche 9

A 15 h, aubade de départ du Bagad de Theix, place du Bouffay ; puis à 15 h 30, quai de la Douane. A 16 h, tir de canon au Rocher suivi d'une aubade et retour à 17 h place du Bouffay.

Samedi 15

A 16 h, tir de canon au Rocher puis à 17 h, explication des armes à bord d'un vaisseau de guerre sur la place du Bouffay par Loïc Moreau ; et à 21 h, concert Trio Timothée Le Net au Jardin du Ruicard.

Dimanche 16

A 15 h, départ place du Bouffay, avec les anciens de la batterie-fanfare de Nivillac fondée en 1948. A 15 h 30, quai de la Douane avec les bateaux de Pierre Gautier. A 16 h, tirs de canon au Rocher. A 16 h 30, départ du Rocher pour la place du Bouffay où sera donnée une nouvelle aubade de la batterie-fanfare de la GNDB de Nivillac à 17 h.

Dans le cadre des journées du patrimoine, le musée sera ouvert gratuitement au public les samedis 15 et dimanche 16 septembre.

Contact : office de tourisme Arc Sud Bretagne, La Roche-Bernard, tél. 02 99 90 67 98.

 

Texte et photos : Ouest France du 7 septembre 2012

Source : http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Les-journees-des-Amis-du-musee-debutent-samedi-_56195-avd-20120907-63542604_actuLocale.Htm


Quelques résidents de l'Esat (Etablissement de soutien et d'aide par le travail) du Moulin vert d'Arzon ont passé la journée de vendredi 17 août avec leurs homologues du logement-foyer des Métairies.

Quelques résidents de ce dernier avec l'équipe d'animation leur ont fait faire un tour de ville tout particulièrement le secteur des Vieux quartiers et du port. C'est ainsi qu'ils sont allés à la découverte du musée de la Vilaine Maritime, accueillis par Bruno Noguès.

Tout le monde était heureux de cette initiative : « Une découverte des métiers d'autrefois avec un échange enrichissant de part et d'autre » selon les mots des deux animatrices. Après une pause déjeuner au logement-foyer, les résidents ont flâné sur le port de La Roche Bernard, découvrant l'exposition d'Arimages.

 

 

Source : Ouest France du 20 août 2012

Photo : http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-L-ESAT-d-Arzon-a-la-decouverte-des-Vieux-quartiers-_56195-avd-20120820-63431788_actuLocale.Htm


Regards croisés sur la mer au Musée de la Vilaine Maritime - La Roche Bernard

Dans le cadre de l'opération « La mer se cultive, la mer nous cultive », peintres, poètes et photographes exposent ce mois-ci au musée de la Vilaine maritime. « Ils nous font partager leurs ressentis et nous offrent leurs regards croisés sur la mer pour faire voyager notre imaginaire », présente Jean-Pierre Védrine, président de l'association Couleurs de Bretagne.

Jusqu'au 26 août, tous les jours de 10 h 30 à 12 h 30 et de 14 h 30 à 18 h 30, musée de la Vilaine maritime. Le prix d'entrée est celui du musée : 3 € adultes, 1,60 € enfants, gratuit pour les moins de 8 ans. Renseignements : 02 99 90 67 98.

 

Texte et Photo : Ouest France

Source : http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Regards-croises-sur-la-mer-au-musee-de-la-Vilaine-_56195-avd-20120804-63357247_actuLocale.Htm


Les élèves de maternelle de la classe bilingue de l'école Sainte-Bernadette de Muzillac avaient rendez-vous, mardi, au musée de la Vilaine maritime. Ce dernier relate la vie de la rivière au fil des siècles. Après un pique-nique, les enfants et leurs accompagnateurs sont partis à la découverte de deux bateaux amarrés au quai de la Douanerie. Ils sont notamment montés à bord du Saint-Michel 2, réplique du bateau sur lequel Jules Verne a notamment écrit le livre 20 000 lieues sous les mers.

 

Texte et Photo : Ouest France du 4 Août 2012

Source : http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Une-classe-bilingue-au-musee-de-la-Vilaine-maritime-_56195-avd-20120629-63154733_actuLocale.Htm  


2011

Quand un fils de marin visite le Musée de la Vilaine de La Roche-Bernard

Mardi 8 novembre, en fin de matinée, le père Simon Baron, nouveau curé doyen, était l'invité de Bruno Noguès pour une visite du Musée de la Vilaine maritime. Le père Simon a été impressionné par la richesse de cet endroit chargé d'histoire et, tout particulièrement, par les salles concernant la pêche et la vie maritime et fluviale.

C'est en connaissance de cause qu'il en parle : « Je suis le descendant de plusieurs générations de marins et je vois encore mon père quand il partait à la pêche en Islande pour une quinzaine de jours. Je ne peux m'empêcher de penser à l'univers qui a été le mien pendant mon enfance. »

Bruno Noguès, président des Amis du musée et passionné de la mer et de la voile, suggère : « Pourquoi ne pas faire un défilé ou procession en portant la maquette ou l'ex-voto d'un bateau partant du haut la ville pour aller jusqu'au port ? ». Et le père Simon de renchérir : « Il serait peut-être possible de créer une animation aussi bien religieuse que profane aux abords de l'estacade de la salle Richelieu, avec une bénédiction de bateaux par exemple ou toute autre célébration liée à cet espace magnifique. »


Le musée de la Vilaine maritime a attiré 4 500 visiteurs

Samedi 5 novembre, s'est tenue l'assemblée générale des Amis du musée de la Vilaine maritime, sous la présidence de Bruno Noguès. Sur les 17 adhérents, 12 étaient présents mais les absents avaient tous donné leur pouvoir pour les représenter lors des votes.

Clément Saulnier, employé saisonnier à l'office de tourisme, a commenté le rapport d'activités de la structure. Il a rappelé les composantes du musée avec le bâtiment des Basses-Fosses qui appartient à la Roche-Bernard, la gestion qui est dévolue à Arc Sud Bretagne, l'animation et l'entretien du matériel, ainsi que des collections qui est du ressort des Amis du musée.

De mai à octobre, 4 497 entrées ont été enregistrées (3 930 payantes et 567 gratuites lors des Journées du patrimoine), soit une baisse de 7,7 % par rapport à 2010. Il est à noter, tout de même, une augmentation de la clientèle individuelle (831 à 1 303), alors que les groupes ont chuté de 2 214 à 1 520. Une explication à cela avec une rotation d'autocaristes beaucoup plus faible qu'à l'accoutumée.

« Insolite mais vivant »

Après le rapport financier présenté par Jean Lautram et qui se clôture sur un solde positif, Bruno Noguès a parlé des différentes activités de la structure. Le coin salon est peu utilisé, si ce n'est par les personnes à mobilité réduite. Le personnel en place, de la mi-juin à la mi-septembre, a permis la réactualisation des guides en français, anglais et espagnol.

Bruno Nogès souligne : « La nouvelle communauté de communes Arc Sud Bretagne nous a apporté son soutien total et a même boosté le musée. Son directeur général, Yann Cristel, est venu personnellement nous rendre visite et a montré tout l'intérêt que porte Arc Sud Bretagne à notre musée insolite mais vivant. » Dans cet objectif, Jacques Hazo, animateur du patrimoine au sein d'Arc Sud Bretagne, propose de découvrir le musée lors de la visite des vieux quartiers de La Roche-Bernard.

 

Texte et Photo : Ouest France

Source : http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Le-musee-de-la-Vilaine-maritime-a-attire-4-500-visiteurs-_56195-avd-20111108-61627194_actuLocale.Htm


Tout savoir sur le Musée de la Vilaine maritime de La Roche-Bernard

Le musée est situé au château des Basses-Fosses, propriété de la ville de La Roche-Bernard. La plupart des collections que l'on peut voir appartiennent à des personnes privées ou à l'association les Amis du musée. Pour ce qui est de la gestion, elle est du ressort de la communauté de communes Arc Sud Bretagne, qui assure l'emploi saisonnier de la personne qui anime le lieu.

Depuis juin et jusqu'au 18 septembre, Violette Vallais assure l'accueil, l'information, ainsi que la visite guidée pour les groupes. Elle alterne ses permanences avec Martial Pédron, de Questembert. Elle semble satisfaite de ce début de saison : « Le nombre d'entrées est plus conséquent que l'an passé. Plusieurs nouveautés ont donné un plus : le guide actualisé en français et en anglais, ainsi que des éléments nouveaux concernant des objets ou outils relatifs à l'agriculture et au monde maritime tout particulièrement ».

Cet été, le musée est ouvert tous les jours, de 10 h 30 à 12 h 30 et de 14 h 30 à 18 h 30. Pour les groupes, il est ouvert toute l'année sur réservation. Tarifs : 3 €, 1,60 € enfant, 2,30 € étudiants et sans emploi, gratuité pour les moins de 8 ans. Pour les groupes et familles : 2,30 € adulte et 1,60 € enfant.

Musée de la Vilaine maritime, rue du Ruicard, La Roche-Bernard, tél. O2 99 90 67 98 ou 02 99 90 83 47 ; www.tourisme-pays-la-roche-bernard.fr

 

Texte et Photo : Ouest France

Source : http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Tout-savoir-sur-le-Musee-de-la-Vilaine-maritime-_56195-avd-20110803-61013656_actuLocale.Htm