Initiatives locales que nous soutenons

Histoire des églises et chapelles d’Arc Sud Bretagne

 

Jacques Hazo, animateur patrimoine de Tourisme Arc Sud Bretagne, et Pierre Carlier, historien local à Damgan, viennent de publier un ouvrage intitulé Histoire des églises et chapelles d’Arc Sud Bretagne. Ce premier tome qui voit le jour après plus d’un an de recherches et d’échanges entre les deux passionnés concerne les communes de Billiers, Damgan, Le Guerno, Muzillac et Noyal-Muzillac. Véritable inventaire des biens religieux de nos communes, ce livre de 230 pages est riche en illustrations (500 photos commentées). Les deux auteurs ont voulu également y ajouter une présentation historique rapide de l’origine des communes. Enfin, pour les habitués ou non des visites de Jacques sur le territoire, un lexique des termes de l’architecture religieuse a été réalisé à la fin.

 

 

Un bel apport à notre connaissance tant du patrimoine bâti local que des saints !

 

Un second tome suivra et s’intéressera au patrimoine religieux des communes de Arzal, La Roche-Bernard, Marzan, Nivillac, Péaule et Saint-Dolay.

 

 

 

Le 1er volume est consultable et en vente au Musée de la Vilaine maritime (30€).

 

 

Pierre Legland 


Projet de jumelage avec Padstow, petite cité d'Angleterre

suivez le projet en suivant le lien ci-dessous :

 

                                                     http://laroche-bernard.com/le-jumelage/


articles de presse relatif au projet

8 décembre 2014

Lors du conseil municipal, Daniel Bourzeix, maire, a présenté le projet de jumelage avec une petite ville anglaise, qui était déjà dans les cartons depuis quelque temps. Chris et Carol Sealy, deux Anglais établis sur la commune depuis plusieurs années, ont présenté Padstow. Cette dernière a des caractéristiques très ressemblantes avec La Roche-Bernard. Carol et Chris en ont profité pour montrer quelques photos.

Présentation

Padstow compte 2 000 habitants. Elle est située dans le sud-ouest de l'Angleterre, sur le bord d'une rivière à 5 kilomètres de la côte. Une architecture très pittoresque, des origines vikings, des expositions d'oeuvres d'art local, un office de tourisme dont la fréquentation est de 500 000 visiteurs annuels, des locations de bateaux et de kayaks, des sentiers de randonnée, la pratique de surf, de nombreux magasins d'art, la présence d'un musée maritime, qui présente lui aussi des similitudes avec le Musée de la Vilaine maritime.

Mais aussi un port occupé essentiellement par des pêcheurs, plusieurs pubs, de nombreux restaurants, haut lieu de la gastronomie anglaise, des hôtels, des campings, une église protestante datant de 1450, une école primaire d'environ 170 élèves (qui apprennent le français dès l'âge de 7 ans), autant de points d'intérêts dont une grande partie commune avec notre ville. Le maire de Padstow a déjà présenté le projet à son conseil et au directeur de l'école.

Après cette présentation, il a été décidé de créer une association pour mener à bien ce projet de jumelage, et le conseil a voté le principe de continuer à avancer sur ce dossier.

Source - Ouest France : http://www.ouest-france.fr/projet-de-jumelage-avec-padstow-petite-cite-dangleterre-3040588

18 novembre 2015

Entretien Patrice Savary et Marie-Noëlle Gérard-Knight, président et vice-présidente du comité de jumelage.

Parlez-nous un peu de Padstow et de la genèse de ce jumelage ?

Cela remonte à plus d'un an et de la rencontre avec Carol et Chris Sealy, couple d'Anglais résidant à La Roche-Bernard. Padstow est une petite ville similaire à notre petite cité de caractère avec un port, des musées, etc. Elle est située en Cornouaille, au sud-ouest de l'Angleterre, sur la rivière Camel, à 7-8 km de l'embouchure. C'est une ville très touristique avec près de 500 000 visiteurs par an. Elle ressemble un peu au Croisic. Une fois les premiers contacts noués, Carol et Chris, accompagnés du maire Daniel Bourzeix et de l'adjointe déléguée Annie-Paule Bourguignon, s'y sont rendus en mars.

Comment s'est passé ce séjour ?

Décidé par le comité de jumelage en juin dernier, le voyage à Padstow a réuni sept membres dont trois élus. Nous avons rencontré diverses personnes grâce aux contacts pris à l'avance par Carol et Chris Sealy. Des cadeaux et autres documents ont été remis par Bruno Le Borgne, premier adjoint, au maire actuel Alex Rickard, et à l'ancien maire, Watson Smyth, ainsi qu'à plusieurs personnalités.

Quels sont vos interlocuteurs privilégiés sur place ?

Les Britanniques ont un mode de fonctionnement différent, à savoir que si la commune est partie prenante dans l'esprit d'un tel jumelage, ce n'est pas elle qui en prend l'initiative. Elle la laisse aux différents clubs et associations. Nous avons donc pris contact avec des responsables (pub, salle d'exposition, musée, office de tourisme, club de football).

Quels sont les échanges possibles à envisager ?

Avec les écoles, les clubs de football, de natation, de la flottille traditionnelle, ainsi que des échanges au niveau artistique et musical. Une délégation de Padstow devrait venir au printemps prochain.

Source - Ouest France : http://www.ouest-france.fr/bretagne/la-roche-bernard-56130/le-comite-de-jumelage-rochois-sest-rendu-padstow-3854320  



Pierre Legland projette de numériser la période 1914-1925

Natif de Nivillac, Pierre Legland, jeune homme de 21 ans, est actuellement en master recherche histoire à l'Université de Nantes. Après un bac L obtenu au lycée Saint-Sauveur à Redon, il entre en fac d'histoire où il obtient sa licence en juin dernier. Sa première année de master est consacrée à la recherche des relations diplomatiques entre la France et les USA, lors de la Révolution.

Origines et objectifs du projet

Pourquoi son intérêt pour la guerre 14-18 ? Il répond : « Mon intérêt pour la Grande Guerre est né à la fois de la curiosité et d'une passion pour l'histoire qui date de ma plus tendre enfance, et de mon travail en tant qu'agent d'accueil saisonnier au Musée de la Vilaine maritime depuis trois ans. Cet emploi m'a familiarisé avec un patrimoine et une histoire locale très riche. L'élaboration d'une exposition du centenaire de la Grande Guerre, initiée par les Amis du musée et leur président Bruno Noguès, m'a permis de commencer un travail sur les soldats locaux au front. »

Pierre Legland a un projet de recensement d'archives (lettres, livrets militaires, journaux de poilus), d'objets ou bien de souvenirs ou récits familiaux de la période 1914-1925, sur l'ensemble du canton de La Roche-Bernard et les communes limitrophes (Arzal, Billiers, Missillac, Herbignac). Ces documents, objets et cette mémoire orale peuvent aussi bien concerner les soldats locaux au front que la vie locale à l'époque.

Pourquoi prendre comme date butoir l'année 1925 ? « Mon but est de sauvegarder un pan entier de notre histoire locale. Outre la biographie de soldats locaux au front, je veux aussi mettre en avant la vie civile des gens et leur rôle (femmes enfants, vieillards) dans leur vie de tous les jours. En étendant mon projet jusqu'en 1925, je veux mieux connaître les séquelles de la guerre et de la grippe espagnole qui est arrivée dans les années 20, et qui a fait beaucoup de ravages. »

Aboutissement du projet

Pierre Legland souhaite réaliser un site internet qui présenterait tout ceci. Ainsi, chaque document ou objet aurait droit à un article sur le site. Toutefois, il sera demandé aux personnes dépositaires s'ils souhaitent ou non cette mise en ligne.

Pierre Legland précise : « Il arrive que certaines lettres de soldats comportent des moments intimes... Encore une fois, j'ai à coeur de respecter les héritiers de cette mémoire. On peut estimer que la création du site internet se fera dès la fin de l'année et sera enrichi progressivement, au fur et à mesure des apports. »

En prévision également, l'écriture d'un livre qui ferait la synthèse et le bilan du projet. Pour arriver à ses fins, le jeune historien a reçu divers soutiens : les Amis du musée de la Vilaine maritime, l'Association de sauvegarde du patrimoine historique et architectural (Aspha) et Tourisme Arc Sud Bretagne. De plus, les différentes municipalités du canton sont invitées à diffuser l'idée de ce projet auprès des citoyens afin de toucher un maximum de personnes.

Contact : Pierre Legland, tél. 06 02 27 93 62 ou mail : larochebernard1418@gmail.com

Source Ouest France 3 novembre 2014 : http://www.ouest-france.fr/pierre-legland-projette-de-numeriser-la-periode-1914-1925-2952882